la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 1230231
Aujourd'hui : 131
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les disques de frein de poids-lourd en fonte à graphite lamellaire

By Gilles RegheereTM -métal blog - Piwi, fasciné par les camions américains (avec un minimum de 18 roues) s'est souvent demandé comment ces engins lancés a pleine vitesse pouvaient s'arrêter ? la lecture de cet article m'a vivement intéressé. La durée de vie des disques de frein de véhicule poids-lourd est limitée par l’apparition de fissures liées à l’effet d’entaille associée aux lamelles de graphite. Sur le marché hautement concurrentiel du disque de frein, de nombreuses solutions matériau sont déjà proposées, telles que les fontes avec des éléments d’alliage (molybdène, titane, vanadium, niobium ou nickel).

L’ajout de ces éléments permet d’améliorer la résistance à la fatigue thermique ou la résistance à l’usure, mais leur coût limite leur teneur et donc leur effet. Plusieurs disques de frein ont été collectés dans un centre routier d’entretien afin de caractériser l’endommagement subi en service. L’observation des disques endommagés met en évidence la présence de fissures macroscopiques radiales et d’un réseau de faïençage résultant de la fatigue thermique ainsi qu’une oxydation superficielle.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet