la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 37437
Aujourd'hui : 663
En ligne : 8

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

A Vouvant (85), l'un des derniers fondeurs d'art de Vendée

Dans sa fonderie d'art, Yann Giraud devant une variété d'œuvres d'artistes | OUEST-FRANCE

Yann Giraud est fondeur d'art à Vouvant. Un métier en voie de disparition. Il parle de son activité avec une bonne dose de philosophie.

Installée au village Les Gâts de Vouvant, la fonderie Mélusine a été créée en 1991 par Michel Boudier, qui travaillait auparavant dans une fonderie nantaise. « C’était le père d’un ami et voisin. Quand je me suis retrouvé au chômage, il est venu me chercher pour me montrer ce qu’il faisait. J’ai fini par m’y intéresser et à son départ en retraite, j’ai naturellement repris l’affaire. À l’époque, il n’y avait pas d’école pour se former à ce métier de fondeur d’art, mais j’ai passé une certification qui me permet d’avoir mon poinçon ».

Travail d’expert

Un fondeur d’art n’est pas un ferronnier d’art, ou un quelconque artisan du métal. Chacune de ses œuvres est poinçonnée et numérotée. Si l’on est parfois surpris par le prix d’une réalisation, il faut d’abord prendre en compte le temps de travail nécessaire. « La fonderie Mélusine réalise des choses variées. Très longtemps, l’activité majeure a concerné les plaques funéraires et commémoratives. Ce type de plaque, il ne faut pas s’en débarrasser, les restaurer ne coûte pas grand-chose. Aujourd’hui, ce domaine tend à diminuer au profit de la restauration d’articles funéraires ou décoratifs, mais surtout des sculptures d’art, grâce aux moulages au sable et à la cire perdue. »

Réalisations étonnantes C’est un plaisir de voir Yann passer d’un article à l’autre, et parler de ses plus importantes réalisations : « J’ai réalisé les deux personnages du monument au pied de la tour de contrôle de l’aéroport d’Angers, à partir de l’œuvre du sculpteur Jacques Tempéreau. C’est l’une des plus imposantes que j’ai faites. Mais parmi les plus originales, j’ai refait en bronze des éléments d’une Cadillac, dont le propriétaire ne trouvait plus d’entourages de phares, de feux arrière, ni de poignées de portes. »

Yann étudie les demandes les plus particulières pour proposer des solutions adaptées. « Nous sommes au service de la clientèle, mon épouse et moi, et nous restons à l’écoute de tout projet. Nous réalisons des plaques de toutes formes, de toutes tailles, avec différentes polices de caractères. Nous créons des œuvres d’artistes, des sculptures, des bronzes d’ornement et de décoration, ainsi que des trophées. »

Fonderie la Mélusine, Yann Giraud, Les Gâts à Vouvant. Tél : 02 51 00 89 90.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet