« En faisant fondre de l'aluminium, nous pouvons fabriquer des fixations de portières, des capots de moteurs pour les équipements industriels et des caissons d'équipements électroniques pour l'aéronautique » précise Matthieu Hede, président de Diace.

Il y a deux ans, un tournant s'est opéré dans le fonctionnement de l'entreprise. « Grâce à Bpifrance et son aide financière à la croissance externe, nous avons pu racheter certains de nos sous-traitants pour pouvoir proposer des produits clés en main » assure Matthieu Hede.

Le groupe devrait ainsi atteindre en 2018 un chiffre d'affaires de 25 millions d’euros, l'objectif étant de doubler le CA d'ici 5 ans.

" />

la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1162888
Aujourd'hui : 443
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fonderie Diace, spécialiste de la fonderie en aluminium

ladepeche.fr - Diace, entreprise basée à Vayrac dans le lot, a vu le jour en 1977. Son secteur d'activité se situe dans la sous-traitance industrielle pour l'automobile, l'aéronautique ou encore le ferroviaire. « En faisant fondre de l'aluminium, nous pouvons fabriquer des fixations de portières, des capots de moteurs pour les équipements industriels et des caissons d'équipements électroniques pour l'aéronautique » précise Matthieu Hede, président de Diace.

Il y a deux ans, un tournant s'est opéré dans le fonctionnement de l'entreprise. « Grâce à Bpifrance et son aide financière à la croissance externe, nous avons pu racheter certains de nos sous-traitants pour pouvoir proposer des produits clés en main » assure Matthieu Hede.

Le groupe devrait ainsi atteindre en 2018 un chiffre d'affaires de 25 millions d’euros, l'objectif étant de doubler le CA d'ici 5 ans.

Commentaires

1. Le samedi, 18 août 2018, 09:24 par Mèkilékon

https://www.science-et-vie.com/natu...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet