Plombé ces dernières années par un loyer colossal (1,3 M€ par an) versé à une société immobilière israélienne, Manoir Saint-Brieuc va bénéficier de conditions nettement pus avantageuses. Le groupe Lessard va en effet bientôt devenir propriétaire du site de 10 ha, situé dans le quartier Robien, tout près de la gare de Saint-Brieuc. Un déménagement dans les années à venir n’est pas écarté, « mais ce n’est plus l’urgence », précise Patrick Ducatillon.

Manoir Saint-Brieuc. Les dessous d’une reprise Les 2,8 M€ d’investissements programmés d’ici à 2020 seront destinés à améliorer le process de fusion, mais également à concentrer toutes les activités dans un seul et même bâtiment. « Les effectifs vont rester stables autour de 115 ou 120 salariés », se projette Patrick Ducatillon, qui souhaite que Manoir Saint-Brieuc (qui va bientôt changer de nom) fonctionne désormais sur le modèle d’une PME. « Nous devons avoir un fonctionnement plus souple. Les investissements et les décisions stratégiques se prendront désormais à Saint-Brieuc ».