Le démonstrateur en cours de finition (© NAVAL GROUP / CENTRALE NANTES)

Les objets produits par fabrication additive apportent des gains de poids et doivent permettre de réaliser des formes complexes. Cette technologie donne de nouvelles marges de progression au biomimétisme, c’est-à-dire le fait de s’inspirer des formes du vivant dans la nature pour les incorporer à la technologie moderne. Les limites techniques rencontrées en fonderie (formes, poids, propriétés mécaniques) pourraient être dépassées avec l’impression 3D. La faisabilité de cette technologie apparaît en tout cas déjà bien établie. Des hélices entières imprimées en 3D équipent déjà des remorqueurs de Damen depuis l’année dernière. La voie est donc ouverte et Naval Group souhaite s'y engager résolument pour proposer cette technologie au secteur militaire.