Les Echos - Pour éviter les surcoûts liés aux mesures de rétorsion décidées par Pékin et Bruxelles, Harley va délocaliser une partie de sa production de Milwaukee, aux Etats-Unis, vers ses autres usines mondiales, non soumises aux barrières douanières. L'exacte démonstration que l'Amérique a plus à perdre qu'à gagner du protectionnisme. D'autres industriels devraient en effet prendre des mesures analogues.