L' Est Républicain Des élèves de BTS du lycée Loritz ont fondu, jeudi, une réplique de canon de 75 mm destinée au site fortifié du Vieux-Canton, à Villey-Saint-Etienne. Un deuxième modèle doit être réalisé plus tard.

La réplique du canon de 75 mm rééquipera une tourelle expérimentale à éclipse. Fondre une pièce de cette taille, qui plus est une pièce d’art, c’est très motivant ».

Théo, 19 ans, comme ses camarades, Gaulthier, Yann, et Clément, affichait une certaine fierté, jeudi, dans l’atelier du lycée d’enseignement général et technologique Loritz. Les quatre élèves, en deuxième année de BTS fonderie, ont coulé la réplique en fonte d’un canon de 75 mm, avec les conseils avisés de leurs professeurs, Philippe Beitz, et Laurent Henriot. Il s’agit du premier des deux canons commandés par l’association Air et Eau, qui, depuis 2009, remet en état le site fortifié du Vieux-Canton, à Villey-Saint-Etienne.

Avant de passer à la coulée de fonte à 1.550 degrés, les élèves ont commencé à travailler sur le projet dès le mois de novembre 2017, avec l’aide de Denis Prath, Georges Rancesi, Eric Walther, Pascal Burkhardt, et Bernard Renard, bénévoles très actifs de l’association Air et Eau. « Pour les élèves, c’est un excellent cas pratique », souligne Philippe Beitz. « Les élèves seront notés sur la réalisation de ce travail. Il y a un mois, ils ont coulé la réplique d’un canon napoléonien ».

Pour réaliser la réplique du canon de 75 mm, les élèves ont profité du travail en amont effectué par les passionnés de l’association Air et Eau qui a commandé en tout deux fûts de canon. « Nous sommes allés au fort de Villey-le-Sec, pour photographier et prendre les cotes de deux canons de même calibre qui étaient d’ailleurs auparavant sur le site du Vieux-Canton », explique Denis Prath.

« Ensuite, Bernard Renard, un ébéniste extraordinaire, a fait une maquette de moule en bois ». Après ce premier canon de 75 mm, qui sera démoulé mardi prochain, les élèves de BTS fonderie en couleront un deuxième dans plusieurs mois. « Ces deux fûts de canon de 75 mm, pesant chacun 370 kg, rééquiperont la tourelle expérimentale à éclipse du site fortifié du Vieux-Canton s’étendant sur 400 hectares, avec une vingtaine d’ouvrages dont le fort construit en 1911 », détaille Pascal Burkhardt.

« Le site du Vieux-Canton, à Villey-Saint-Etienne, est considéré par les historiens comme le conservatoire de la fortification française. Sa tourelle expérimentale à éclipse date de 1895. On espère y réinstaller les deux canons l’année prochaine. Ils reposeront sur l’entretoise que les élèves ont également coulée. L’objectif est de pouvoir tirer à blanc quand nous organisons les visites. Le fort du Vieux-Canton est ouvert au public tous les premiers dimanches de chaque mois, à 14 h, d’avril à octobre.

Jean-Christophe VINCENT