la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1110000
Aujourd'hui : 565
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

PIERRE THINOT, Maître des arts du feu

Discours prononcé en l’honneur de Monsieur Pierre THINOT, élevé au rang d’Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres par Monsieur Frédéric MITTERAND, Ministre de la Culture et de la Communication, le 18 septembre 2010, lors des JournéesEuropéennes du Patrimoine.

Pierre THINOT possède la technique au sable des fondeurs de Haute Égypte - pratique millénaire s’il en est - et les plus grands artistes de ce temps lui ont confié leurs oeuvres : GIACOMETTI, PICASSO, Germaine RICHIER, CÉSAR, GILIOLI, ARMAN, Alicia PENALBA, Salvador DALI, GARGALLO, Kumi SUGAÏ…

Depuis plus de cinquante ans, son activité de fondeur d’art apparaît comme un défi auquel il n’a jamais dérogé pour maintenir vivante, coûte que coûte, la pratique d’un art qu’il exerce avec passion, et qu’il n’a eu de cesse de développer au plus haut degré de perfection. Pierre THINOT a collaboré avec beaucoup de musées, de galeries et d’institutions en France et à l’étranger, et nombre de missions d’expertises lui ont été confiées.

C’est à l’origine dans la fonderie dîte « La Sablonnière », créée à Paris après la guerre par son père Lucien THINOT, à quelques pas de la Tour Eiffel, que furent coulées dans le bronze des oeuvres prestigieuses : Auguste RODIN, Aristide MAILLOL, Henri Georges ADAM, MALFRAY, Antoine BOURDELLE, Joseph RIVIÈRE, Maurice DE BUS, Joseph CSAKI, Arno BREKER, Marie Thérèse PINTO, Jacques DESPIERRE, Paul BELMONDO, Ossip ZADKINE, PICASSO, Herbert HASELTINE, William CHATTAWAY, BRASSAI …

Spécialiste hors pair des arts du feu, Lucien THINOT avait fait ses armes chez Eugène RUDIER, fondeur exclusif du musée RODIN, où il réalisa de nombreuses oeuvres, notamment L’Âge d’Airain, le Penseur, Le baiser, Les Bourgeois de Calais, Le N notamment L’Âge d’Airain, le Penseur, Le baiser, Les Bourgeois de Calais, Le Centaure, La Porte de l’Enfer …

Il faut citer

également le buste de Richelieu au Musée du Louvre. En 1974, une nouvelle loi interdit aux entreprises d’exercer leurs activités à Paris. La fonderie s’installa alors à Châtillon, près de Paris, où Pierre THINOT a continué depuis lors ce noble métier en poursuivant sa collaboration avec nombre d’artistes, de galeries, de musées et d’institutions prestigieuses en France dans le monde, parmi lesquelles le Musée du Louvre à Paris, l’Hôtel de la Monnaie, le Musée des Arts Décoratifs, le Centre Georges POMPIDOU, le Musée Paul GAUGUIN de Papeete, le Musée PICASSO, le Palazzo Grassi à Venise etc…

Paris, 18 septembre 2010

Commentaires

1. Le vendredi, 11 mai 2018, 10:31 par d.thinot

ma famille vous remercie vivement de votre message de soutien et pour la diffusion des informations sur votre blog.
Avec toutes nos amitiés,
Dominique Thinot

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet