la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1131035
Aujourd'hui : 385
En ligne : 2

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Prix MAIF pour la Sculpture - un prix original dans le paysage du mécénat culturel

Jusqu’au 25 mai 2018, les artistes émergents peuvent déposer leur candidature pour concourir au Prix MAIF pour la Sculpture qui promeut une vision contemporaine du bronze. La 11e édition du Prix MAIF pour la Sculpture est lancée :

Créé il y a onze ans, le Prix MAIF pour la Sculpture s’inscrit dans le cadre de la politique de mécénat culturel de l’assureur qui soutient la création contemporaine et les savoir-faire. Le prix occupe cependant une place unique parmi les prix d’art contemporain en France et les actions de mécénat culturel, grâce à son enjeu original : encourager le travail du bronze, matériau traditionnel dans l’histoire de la sculpture, selon une logique contemporaine. Le prix offre au lauréat la possibilité de travailler en étroite collaboration avec une fonderie et d’apprendre ainsi le savoir-faire des fondeurs d’art. Alors que le bronze n’est pas fréquemment utilisé dans l’art contemporain, le Prix MAIF pour la Sculpture permet à des artistes émergents de rencontrer un savoir-faire et d’en proposer une nouvelle vision.

La dotation du Prix MAIF pour la Sculpture comprend la fonte du premier exemplaire au 1/8e de son œuvre en bronze et le moule réalisé à cette occasion, l’accompagnement technique d’une fonderie et la publication d’un catalogue. Les dix artistes jusqu’ici primés ont offert une version à la fois singulière, selon leur vocabulaire, leur pratique et leur expérience propres, et contemporaine du bronze. Les œuvres figuratives de Nicolas Milhé, Brigitte Zieger, Françoise Pétrovitch et Elsa Sahal revisitent chacune à leur façon la figure humaine : Rosa Luxemburg de Nicolas Milhé utilise l’anachronisme et détourne les codes des sculptures officielles pour souligner la modernité des idées de cette figure historique, avec Presence in the corner, Françoise Pétrovitch fond la représentation d’une fillette dans un cadre qui la dépasse. Les sculptures L’ordre et sa forme de Vincent Mauger et Mylodon de Terre d’Angelika Markul explorent quant à elles le potentiel abstrait du bronze.

Du 11 au 22 septembre 2018 aura lieu une exposition collective des cinq finalistes 2018 et de l’œuvre en bronze de la lauréate 2017, Angelika Markul, et le lauréat 2018 sera annoncé au cours de la soirée de remise du Prix au MAIF Social Club, à Paris. Il succèdera ainsi à Elsa Sahal, Brigitte Zieger, Françoise Petrovitch, Antoine Dorotte, Vincent Mauger, Président Vertut, Nicolas Milhé, Florian Viel, François-Noé Fabre et Angelika Markul. Notons que cette année, la possibilité de vote est étendu est au grand public qui peut choisir on projet favori durant l’été sur le site de la MAIF ou sur celui du MAIF Social Club.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet