la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 1052612
Aujourd'hui : 276
En ligne : 11

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lu pour vous

L’autorisation de fabriquer à nouveau des pièces forgées pour centrales nucléaires au Creusot donne lieu à un programme de reconquête des capacités productives - Le site du Creusot va reprendre la production de viroles - 300 postes devraient être créés sur les sites de Saône-et-Loire.

Les sidérurgistes européens retrouvent la santé - Deux ans après avoir touché le fond, les producteurs d’acier ont rebondi. L’accroissement de la demande et une réduction des capacités ont permis de restaurer les marges -

L’Europe construit sa première aciérie depuis quarante ans près de Vienne - Voestalpine va investir plus de 300 millions d’euros dans la construction d’un site entièrement automatisé, à 120 kilomètres de la capitale autrichienne. En multipliant les grèves, les Allemands arrachent une augmentation de 4,3 % de leurs salaires, des primes et la semaine des 28 heures - à partir de 2019, les salariés de la métallurgie allemande pourront réduire leur temps de travail hebdomadaire à 28 heures pour une durée de six à vingt-quatre mois. Ils obtiennent également le droit de retravailler ensuite à plein temps -

10 cm de neige sur Paris et la vie s’arrête. "Bis Répétita" par R.Hasselmann (Libr'acteur) Nouvelle illustration d’un mal l’imprévision déclinée dans de nombreux domaines :

Imprévision en regard du vieillissement de la population

Imprévision encore quand on découvre les déserts médicaux

Imprévision toujours d'une décentralisation indispensable, mais inachevée,

Imprévision que l'absence totale de maitrise de l'immigration qui débouche sur l'entassement de populations toujours plus précaires dans des zones de non-droit du territoire national.

la France Un grand pays qui bénéficie d'une situation géographique privilégiée, d'un climat supportable, d'une culture enviée et de vrais talents humains. Autant d'atouts indéniables qu'il est dommage de ne pas valoriser en raison de l'incapacité des gouvernants à anticiper, à mettre en perspective.

Ce déni de réalité s'accommode de situations, sans penser par exemple qu'un pays paralysé par la neige perd des journées de production et donc des points dans la dure compétition de la croissance et des coûts.

Ce pays ne peut plus "procrastiner".

Commentaires

1. Le mercredi, 7 février 2018, 16:37 par richard hasselmann

10 cm de neige sur Paris et la vie s’arrête. "Bis Répétita" .
Nouvelle illustration d’un mal l’imprévision déclinée dans de nombreux domaines :

Imprévision en regard du vieillissement de la population qui débouche sur des régimes de retraite aux abois, des EHPAD surchargés et de nombreux citoyens séniors qui s'étonnent que leur égoïsme de "baby-boomer" coute cher à tous, et aux jeunes en particulier.

Imprévision encore quand on découvre les déserts médicaux et les séquelles graves que cela induit. Fallait-il être grand clerc pour prévoir le vieillissement des médecins généralistes, dans un métier qui se féminise et où le mode de vie du médecin de campagne dévoué corps et âme a vécu. Autant de réalités incompatibles avec un numérus clausus d'un autre âge qui ouvre une voie royale aux médecins étrangers !

Imprévision toujours d'une décentralisation indispensable, mais inachevée, qui alourdit la masse salariale des fonctions publiques, inscrite au grand livre de la dette publique.

Imprévision que l'absence totale de maitrise de l'immigration qui débouche sur l'entassement de populations toujours plus précaires dans des zones de non-droit du territoire national.

la France est un grand pays. Un pays vraiment solide, car partout ailleurs, un tel gaspillage aurait conduit depuis longtemps à la faillite dont parlait en son temps un Premier ministre bien connu.
Un grand pays qui bénéficie d'une situation géographique privilégiée, d'un climat supportable, d'une culture enviée et de vrais talents humains. Autant d'atouts indéniables qu'il est dommage de ne pas valoriser en raison de l'incapacité des gouvernants à anticiper, à mettre en perspective.

Ce déni de réalité cultivé par nos gouvernants successifs impacte insidieusement la typologie de comportement du citoyen de base qui s'accommode de situations, sans penser par exemple qu'un pays paralysé par la neige perd des journées de production et donc des points dans la dure compétition de la croissance et des coûts.

Ce pays ne peut plus "procrastiner".

Nous avons changé d'époque, il faut changer de mentalité, de comportement et probablement de cadre institutionnel.

2. Le jeudi, 8 février 2018, 09:39 par Le Bébert de la Fonderie

Quel pessimisme !
Y'a qu'a faut qu'on.
Il est vrai que nous avons des gouvernants loin des réalités du français moyen, de l'industrie, du commerce, etc...
Mais ce n'est pas nouveau.
Nous n'avons plus de guerre pour nous affaiblir et nous relever ensuite avec vigueur et patriotisme ; nous sommes en guerre économique, ce que beaucoup ne comprennent pas bien.
Tout cela n'est pas nouveau (bis repetita).
 

3. Le jeudi, 8 février 2018, 18:45 par spéjo

Dans l'article de Richard je m'arrête sur la maison Epad de retraités,Tout le monde a été au courant qu'il manquait du personnel.Une aide-soignante a dit que les résidents prenaient une douche par semaine quand tout va bien, une douche tous les quinze jours ou trois semaines quand ses collègues à bout sont absents.


Vous savez tous que lundi de Pentecôte est une journée de solidarité et lundi de 2003 à rapporté 2,3 milliards d'euros,n'oublions pas que les autres années ont été fructueuses.

Je pose la question où passe cet argent.

Lu dans le Canard Enchaîné que Hollande lorsqu'il était Président à pioché dans la caisse des vieux en prenant 200 millions d'euros est ce qu'il les a remis ? Et le plus beau, la ministre de la santé a débloqué 50 millions d'euros pour Ehpard,je serais curieux de savoir d'où vient cet argent ? Ce qui est triste, personne n'est capable de dire où passent les milliards d'euros de nos vieux,on dirait que tout le monde n'a rien à faire des personnes âgées.

C'est le même sujet avec la sécurité sociale,là aussi vous êtes au courant que:l'alcool,le tabac,et toutes les taxes que la sécu doit recevoir et bien cet argent est détourné entre ministères,on nous prend pour des gogos.
Il y a certaines personnes qui doivent connaître les paroles de De Gaulle,il avait di "les Français sont des veaux" moi j'aurai dit "les Français sont des cons"

4. Le vendredi, 9 février 2018, 08:40 par Le Bébert de la Fonderie

Info RTL de ce matin :
La France : un peu plus de 60 milliards d'exportations.
L'Allemagne dans le même temps : plus de 250 milliards.
No comment.
Si,     que les français arrêtent d'acheter des BMW, Mercédès et autres produits techniques haut de gamme sous prétexte qu'ils sont irréprochables : c'est purement et simplement de l'intox publicitaire et les teutons savent très bien faire.

5. Le mercredi, 14 février 2018, 18:06 par Mèkilékon

Un avis très perso. :
Ces BMW, Mercédès, VW, et autres Thyssen, Bayer ne sont-ils pas ceux qui ont été complices du IIIème Reich et ont fait leur beurre (très généreusement comme tout profiteur en temps trouble) sur la mort de millions de gens (prisonniers, déportés).Aucune sanction, on continue comme rien ne s'était passé.

Un peu comme le peuple allemand, si fier de son führer..et qui brusquement après le 8 Mai 1945, n'avait jamais au grand jamais lu son brûlot, n'avait jamais rien vu, rien su, ni adhéré...Innocent, on vous dit!! Main sur le cœur.
Comme c'est bizarre, disait Louis Jouvet dans un célèbre film.

Tout ça pour dire que perso.,je ne roulerai jamais teuton. Comme dit le Bébert de la Fonderie, on nous intoxique, on nous manipule. Et une majorité de Français frimeurs et aussi hypocrites que nos voisins Germains, en redemande.
S'il n'y avait que ça : ce sont souvent les mèmes qui crachent dans la soupe de nos productions nationales.
Et participent au déclin de nos industries, avec tant d'autres. Pauvre pays décadent.

6. Le jeudi, 15 février 2018, 09:16 par piwi

Dans le prolongement du post de notre lecteur auto-nommé Mékilékon, il convient de lire le petit livre d'Eric Vuillard : "l'ordre du jour".

Ils étaient 24 grands patrons allemands (au noms encore et toujours célèbres) à pénétrer le palais du président de l'assemblée à l'invitation du führer et, bientôt... il n'y aura plus de président, plus d'assemblée après ce 20 février 1938; le Reichtag et l' Allemagne allaient se perdre dans les nuages et un amas de décombres fumants que j'espère aujourd'hui bien éteints.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet