la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 1214650
Aujourd'hui : 468
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Georg Fischer a jeté son dévolu sur Precicast Industrial

Zonebourse - Georg Fischer prévoit de racheter via sa division Automotive, l'intégralité du tessinois Precicast Industrial, spécialisé dans les composants en alliage pour l'industrie aéronautique et pour les turbines à gaz industrielles. Precicast s'est aussi lancé récemment dans l'impression en trois dimensions.

La cible de reprise a généré en 2017 un chiffre d'affaires de 120 mio CHF, précise le conglomérat industriel schaffhousois dans son communiqué mercredi. Precicast emploie quelque 730 collaborateurs, répartis entre la Suisse et la Roumanie. Le montant de la transaction en revanche fait l'objet d'une clause de confidentialité.

Une fois finalisée l'opération, d'ici la fin du trimestre en cours, Georg Fischer prévoit de rebaptiser sa division Automotive en Casting Solutions, de manière à correspondre de manière plus précise à son périmètre d'activités.

Vontobel salue une acquisition complémentaire parfaitement compatible avec la stratégie adoptée par le groupe schaffhousois et dont les synergies se répercuteront au delà de la seule unité Automotive. La banque privée suppute néanmoins que la cible de choix que constitue Precicast ne s'est laissée appâter qu'avec un montant élevé.

Le chiffre d'affaires de la société tessinoise représente 10% de celui d'Automotive et 3% de celui du groupe, calcule Baader Helvea.

Après des années de renforcement des activités de tuyauterie (Piping Systems), la décision de Georg Fischer d'offrir une nouvelle société à son unité Automotive surprend la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'établissement part du principe que le prix d'achat sera resté raisonnable et que les 185 mio CHF de liquidités du groupe en fin d'année dernière lui permettront de financer l'opération de manière indolore.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet