Tout le monde, ou presque, se souvient de la « DeLorean », cette voiture au look hallucinant de la trilogie « Retour vers le futur ». Mais qui se rappelle que ce célèbre bolide, qui permit à Marty McFly et au docteur Emmett Brown de voyager à travers le temps dans les années 1980 fut, à la même époque, un échec commercial retentissant ? Pas grand monde... C'est pour s'éviter ce genre d'oublis et mettre en valeur l'« échec » que la Suède a lancé en juin un « Musée des échecs », dont les principales « oeuvres » sont visibles jusqu'en février dans une exposition à Los Angeles. La DMC-12 du fabricant américain DeLorean Motor Company n'est pas la seule pièce présentée. D'autres gros ratés sont exposés, notamment ceux de Donald Trump.

Trump à l'honneur Le président américain, qui se présente régulièrement comme un « gagnant » à qui tout réussit, a même les honneurs d'une section entière dédiée. Parmi ses plus grands échecs, sont exposés le jeu de société « Je suis de retour et vous êtes viré » ou la « Trump vodka », lancée en grande pompe et arrêtée en... 2011. Entrepreneurs, ratez. Ratez encore. Mais ratez mieux ! L'exposition présente également un livre sur son université, laquelle a ouverte en 2005 avant d'être l'objet de poursuites judiciaires et d'être dissoute en 2010. Trump a « construit son image sur le fait d'être un homme d'affaires couronné de succès ... mais si on regarde ses initiatives, beaucoup ont été des mésaventures », a expliqué à l'AFP Samuel West, directeur du Musée suédois.

Google, Coca-Cola, Nike, Colgate... Parmi les grands noms de l'industrie, on retrouve Google ou Nike, qui a lancé des lunettes sans branches qui nécessitaient de coller des aimants sur le visage pour tenir. Les visiteurs peuvent également redécouvrir le Coca-Cola Blak au café ou le Pepsi Crystal, transparent, deux boissons qui n'ont jamais connu le succès. L'exposition présente également les lasagnes de Colgate, véritable fiasco dans les années 80 pour marque d'hygiène buccale.