la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 968124
Aujourd'hui : 84
En ligne : 6

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Des GM&S à Ussel ? Et si la distance ou la formation n'étaient pas le vrai problème...

La Montagne -

Des GM&S à Ussel ? Et si la distance ou la formation n'étaient pas le vrai problème... A Ussel, la fonderie Constellium propose actuellement 18 postes qualifiés. © Agence USSEL Une pluie de critiques et de commentaires sur les réseaux sociaux s'abat sur Emmanuel Macron après sa sortie sur les salariés creusois de GM&S qui foutent le "bordel" alors que la fonderie Constellium d'Ussel, à 140 km, peine à recruter ; au-delà de la polémique, se pose la question de l'aide à la mobilité des salariés. L’affirmation est sans détour : « Il reste 18 postes à pourvoir à Ussel. Nous sommes prêts à examiner tous les CV, y compris ceux qui viendraient de GM&S ».

Responsable de la fonderie Constellium, qui emploie 340 équivalents temps plein en haute Corrèze, Jean-Baptiste Foisel peine à recruter, alors que son carnet de commandes pour l’aéronautique ou le ferroviaire est en plein boum, et qu’un plan d’investissement de 3,5 millions d’euros doit permettre d’augmenter les capacités de production.

"Faut pas comparer un électricien et un pâtissier" : la réponse des GM&S à Macron_

2 h 20 en voiture entre les deux sites Intrigué par cette situation, Alain Rousset, président PS de la région Nouvelle-Aquitaine, est venu sur place le 14 septembre 2017. C’est lui qui a fait lien entre la fonderie usselloise et le dossier GM&S devant Emmanuel Macron, lors de sa visite à Égletons (Corrèze), mercredi 4 octobre ; une remarque à l’origine de la petite phrase du président de la République : "Certains, au lieu de foutre le bordel, feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas, parce qu'il y en a qui ont les qualifications pour le faire et ce n'est pas loin de chez eux".

Avant Alain Rousset, d’autres avaient fait le rapprochement entre la situation des salariés de La Souterraine et la fonderie usselloise, deux villes distantes de 140 km, soit 2 h 20 en voiture.

Le responsable de Constellium l’assure : « Nous avons reçu un courrier en juin 2017 des administrateurs judiciaires de GM & S concernant des propositions de reclassement. Nous avons répondu que 3 à 5 profils pouvaient nous intéresser. À ce jour, nous n’avons pas eu de retour ».

Logement, scolarisation des enfants... Le fond du dossier ne concerne ni le nombre de postes, ni celui de la formation, Constellium ayant son propre dispositif ; ce qui chagrine le plus Jean-Baptiste Foisel, c’est tout ce qui va autour : « On peut proposer des choses à des gens qui sont à 140 km d’Ussel, mais pour eux, c’est souvent très difficile d’envisager un déménagement. Il faut se pencher sur leur mobilité : l’hébergement, la scolarisation des enfants, le travail du conjoint... ».

Constellium a entamé, avec les collectivités locales et la région, un travail sur ces aspects ; par exemple, la mise à disposition, hors saison touristique, par la mairie d’Ussel, de logements situés près du lac de Ponty.

Commentaires

1. Le samedi, 7 octobre 2017, 18:33 par Bernard MITHOUARD

Nous allons bientôt reprendre les contrats de qualification ?

2. Le vendredi, 13 octobre 2017, 17:13 par spejo

Tout le mal vient de la distance entre la FONDERIE et les kilomètres qu'il faut faire pour se rendre à son travail.

Lorsque j'étais en activité les FONDERIES étaient à 5 à 10 minutes du lieu de travail.A cette époque le patron était familles, il construisait des maisons autour de la FONDERIE pour son personnel.La majorité des mouleurs et autres avaient un logement.

Je ne sais pas si actuellement le cadre a un logement de fonction,de mon temps j'avais un très beau logement,chauffé et jardinier.
Je peux dire haut et fort que c'était une époque où l'employeur prenait soin de son personnel.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet