la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

A Friville-Escarbotin (80) l’entreprise Fonderie Boutté fête ses 150 an-

L' Eclaireur -

Le vendredi 22 septembre 2017, Boutté, entreprise de décolletage, fêtait ses 150 ans. L'occasion de revenir sur ces nombreuses années avec les salariés, leurs familles, les clients, les fournisseurs et les différents partenaires. Nicolas Boutté fondateur de l’entreprise Boutté en 1867 à Friville-Escarbotin (©L’entreprise Boutté) Ce 22 septembre 2017 tous les collaborateurs de l’entreprise Boutté étaient conviés pour participer à une visite de l’usine et à une cérémonie lors de laquelle des médailles du travail ont été remises à 61 salariés. Mais Boutté qu’est ce que c’est ?

L’entreprise a été fondée en 1867 par Nicolas Boutté. Créée essentiellement au départ pour une activité de fonderie, en 1887 l’entreprise s’oriente également vers une activité de décolletage. 125 ans plus tard, les deux activités arrêtent de cohabiter lorsque la fonderie déménage dans un autre atelier à Beauchamps (Somme). Maintenant dirigée par deux frères Gilles et Stéphane Buridard, les arrière-arrière-petit-fils du fondateur, elle compte 140 salariés répartis sur divers postes. Boutté réunit deux activités : la sous-traitance industrielle et la conception, fabrication et distribution de pièces dans des enseignes de jardinage/bricolage professionnelles et grand public. « Prendre des risques »

En présence du Sous-préfet d’Abbeville, Benoît Lemaire, du député de la 3e circonscription de la Somme, Emmanuel Maquet, du maire de Friville-Escarbotin, David Lefèvre et d’autres personnalités, Gilles Buridard ouvre la cérémonie en retraçant le parcours de Boutté : Le mot entreprise ramène au mot entreprendre. Entreprendre c’est passer de l’idée à l’action et, forcément, à un moment, prendre des risques. C’est ce qu’a fait Nicolas Boutté secondé par son fils Étienne En effet en 1867 les risques étaient réels, qu’ils soient physique avec le métal en fusion, ou économique, ils n’étaient pas à prendre à la légère.

61 médaillés

Après avoir rendu hommage à leurs prédécesseurs, place à la remise des médailles d’honneur du travail. 27 salariés ont été médaillés d’argent pour leurs 20 ans de travail par les deux frères dirigeants et Benoît Lemaire, qui montre un certain enthousiasme face à la réussite de l’entreprise

C’est un vrai bonheur de découvrir aujourd’hui cette entreprise et son histoire Félicitations pour cette belle histoire familiale et industrielle.

Ensuite est arrivé le tour des 11 médailles de Vermeil pour 30 années de bon et loyaux services et des 14 médailles d’or pour 35 ans de travail. Pour finir 9 d’entre eux ont reçu une médaille grand or pour leurs 40 ans d’activité par le maire de Friville-Escarbotin (Somme), qui par la suite s’est exprimé Boutté c’est une volonté entrepreneuriale qui a réussi a relevé des défis. C’est toute une intelligence collective qui a permis de prendre des décisions. Un souhait

Après 150 ans de service, l’entreprise n’a plus à prouver sa capacité à s’adapter à son environnement. Jean-Marc Thomas, président de l’association Démucher et historien qui a collaboré avec l’entreprise pour réaliser un ouvrage historique souligne :

La chose qui m’a le plus marqué c’est le fait que les dirigeants ont toujours avancé malgré les différents problèmes : les deux guerres mondiales et les difficultés économiques par exemple. Stéphane Boutté conclut : Nous avons un souhait, c’est que Boutté entre dans l’association des Hénokiens, une association qui rassemble les entreprises ayant plus de 200 ans. Il n’y en a que 44 dans le monde entier.

La remise des médailles d’argent faites par Gilles et Stéphane Buridard accompagnés de Benoît Lemaire.

Commentaires

1. Le mardi, 26 septembre 2017, 08:26 par PATRICK WIBAULT

Piwi salue les frères Buridard en cette occasion.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet