la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 996345
Aujourd'hui : 862
En ligne : 7

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vierzon - Un regard inédit pour les journées du patrimoine

Centre Presse - Un chantier achevé en 1924___ La structure métallique de l'usine est souvent qualifiée de type Eiffel, les poutres béton laissées apparentes, sur le modèle Freyssinet. En fait, il n'en est rien !

« Longtemps attribuée à Gustave Eiffel, explique l'historien, l'architecture des ateliers thermiques est le résultat de la collaboration des ingénieurs de la Société française avec l'entrepreneur de construction métallique Ernest Pantz et l'entrepreneur de construction en béton armé, François Hennebique. » __ De 1847 à 1959, la Société française trace son sillon à Vierzon__

Les amateurs de patrimoine industriel et d'histoire locale, mais aussi les simples curieux, découvriront comment l'usine s'est agrandie, après le rachat de l'atelier de matériel agricole de Célestin Gérard, en 1879, par la Société française. En achetant des terrains mitoyens, la reconstruction des ateliers de la gare a débuté en 1899.

Puis, de 1908 à 1911, un nouvel atelier de fonderie voit le jour, construit de manière innovante (travée centrale du B3). Le chantier se poursuit par l'atelier de montage, sur le flan Est de l'usine (côté descente vers le parking).

Les ingénieurs ont mis à profit la déclivité du terrain pour créer un sous-sol, avec une structure de piliers béton. Le chantier s'est achevé en 1924 par les ateliers de forge et de chaudronnerie.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet