la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 899590
Aujourd'hui : 13
En ligne : 3

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un élève du LT Gustave-Eiffel d'Armentières lauréat du Concours général des lycées et des métiers

La voix du Nord Patrick Cervoise, apprenti en baccalauréat professionnel fonderie au lycée Gustave-Eiffel, est arrivé premier au Concours général des lycées et des métiers 2017. Le ministre de l’Éducation nationale lui a remis son prix. De gauche à droite : Jean-Michel Blaquer, ministre de l’Éducation nationale, Patrick Cervoise, Jules Quénard (3 e ), Roméo Gravez (2 e ). Repro « La Voix » Pour ce jeune apprenti de 18 ans, l’année a été riche d’un point de vue scolaire et professionnel : obtention du baccalauréat professionnel en fonderie mention bien, lauréat du premier prix au Concours général des lycées et des métiers 2017 et obtention d’un contrat à durée indéterminée dans une entreprise de l’Aisne. « Je ne pensais pas participer, c’est un de mes professeurs qui m’en a parlé », dit-il.

« C’est un excellent apprenti, et un technicien de valeur. »

Le voilà donc lancé dans cette aventure, à étudier un dossier de 30 pages afin de se préparer au mieux. Puis viennent les épreuves théoriques. C’était le 8 mars. Sur vingt-huit candidats à l’échelle nationale, six sont retenus. Il fait partie de la sélection. Il se rend en mai au lycée Bazin, à Charleville-Mézières, pour l’épreuve technique. Le thème de cette année ? La plume de Rimbaud, pour rendre hommage à cet écrivain né à Charleville. C’est donc parti pour une journée et demie d’épreuves. Enfin le jury délibère, et puis plus rien.

Plus rien jusqu’à un courrier annonçant à Patrick Cervoise sa sélection. Il sait alors qu’il est dans les trois premiers mais il n’en sait pas plus. « Le ministre de l’Éducation nationale se réserve le droit d’annoncer le classement », annonce le courrier. « Je ne pensais pas être premier. Peut-être au moins deuxième, après tout, c’est peut-être possible » confie-t-il en toute modestie. Au contraire, pour le proviseur du lycée, Xavier Swaenepoël, ce n’est pas une surprise : « C’est un excellent apprenti, et un technicien de valeur. »

Un secteur à la peine depuis plusieurs décennies, pris en tenaille entre un marché français (automobile, tuyaux, industrie lourde…) qui décline et une pression concurrentielle croissante des pays à bas coûts ; un secteur de PME où se succèdent dépôts de bilan, fermetures d'usines et licenciements. Mais tous les acteurs ne sont pas logés à la même enseigne, leurs profils sont très diversifiés, avec des technologies, des marchés et des stratégies très divers, qui laissent de belles perspectives à ceux qui savent en tirer parti.

Commentaires

1. Le vendredi, 14 juillet 2017, 22:21 par hector

C'est un peu la technique chapchap , gros de lustrage et embobinage, avec le recul c'est vrai que c'est courageux avec les jeunes.

2. Le lundi, 17 juillet 2017, 15:37 par Fields

Palmarès thématique de Shanghaï : la France confirme sa bonne place en mathématiques 12
Ce classement, qui sort en amont du classement de Shanghaï prévu pour août, couvre 52 disciplines dans cinq grands domaines.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet