© Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

La 22e édition du concours général des métiers de la fonderie s'est déroulée au lycée Bazin, à Charleville-Mézières. Six candidats en bac pro venant de toute la France se sont 'affrontés pour réaliser une pièce.

Encore une dizaine de lycées forme des jeunes aux métiers de la fonderie. Parmi eux, le lycée François-Bazin, à Charleville-Mézières. Durant deux jours, l'établissement a accueilli et organisé le concours général de la discipline.

Elève en bac pro fonderie à Charleville-Mézières, Clément Hardouin fait partie des six finalistes. Il devra reconstituer au plus près une pièce d'art où il est inscrit le nom de Rimbaud, symbole de la ville. Autour des candidats, le jury (on reconnaît Max Monet Descombey prodiguant se conseils sous l’œil dubitatif de Francis Nitsché) est présent pour évaluer leur travail et les aiguiller. Après avoir reconstitué le moule, avec du sable à l'huile, les concurrents doivent y couler la fonte, chauffée à 1450 degrés.

Le nom du gagnant devrait être connu bientôt.