la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 857054
Aujourd'hui : 7
En ligne : 1

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nouvel appel d'offres pour la restructuration de l'atelier fonderie du lycée Brisson

Publié par vierzonitude le14 Mai 2017 - "le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit "

http://www.vierzonitude.fr/nouvel-appel-d-offres-pour-la-restructuration-de-l-atelier-fonderie-du-lycee-brisson.html

La Région-Centre-Val-de-Loire a lancé un nouvel appel d'offres pour la réhabilitation de l'atelier fonderie du lycée Henri-Brisson. Un précédent appel d'offres devait conclure ces travaux en septembre 2017. Mais le calendrier ne sera pas celui-là. Les travaux débuteront en juin 2017 pour s'achever en avril 2018.

La région Centre envisage de restructurer l'atelier fonderie, bâtiment E, (six centres seulement en France) du lycée Henri-Brisson de Vierzon, filière-phare de ce lycée plus que centenaire. La Region a d'ailleurs fait le choix, en accord avec la branche pro, de fermer le site de Chartres en regroupant et modernisant en profondeur Vierzon. "Les bras m'en tombent" dirait Piwi comme ceux ....du célèbre grand paysan de Dalou qui est passé de Vierzon à la piscine de Roubaix !

Commentaires

1. Le mercredi, 17 mai 2017, 11:20 par Graindesel

Il est superbe ce musée de "La Piscine" à Roubaix !!

2. Le mercredi, 17 mai 2017, 16:13 par Anne O'Nymes

Sans oublier "le feignant" emblème trônant à l'entrée du Lycée que tous les lycéens saluaient en passant
Oeuvre de Paul Richer, un ami médecin de Dalou sculpteur à ses heures perdues...

Son surnom lui viendrait semble t'il du fait que jamais personne ne l'avait vu lever sa cognée.
L'oeuvre originale avait un nom plus poétique Bucheron de la forêt de la Londe.


Je t'envoie la photo du Feignant qui a été placé vers l'atelier Céramique, car il subissait quelques attaques.
On lui avait cassé sa faucille, et pour ne pas pas qu'il ne se tape la cognée contre les murs et devenir marteau, il a été nécessaire de le préserver....

AMICALEMENT

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet