la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La fonderie d’art Huguenin, (54) des métaux aux œuvres d’arts

Par Laurent Pilloni, France Bleu Sud Lorraine - Joël Huguenin : un fondeur d'art hors pair. © Radio France - Laurent Pilloni Joël Huguenin a créé sa fonderie d’art en 1978. Installée aujourd’hui à Vézelise, son savoir-faire est reconnu à travers l’hexagone mais aussi dans les pays limitrophes. Médailles, trophées, sculptures, œuvres artistiques en collaboration avec Daum sortent de ses ateliers du Saintois.

Après avoir travaillé dans l’industrie, Joël Huguenin s’est lancé dans la fonderie d’art en 1978. Aujourd’hui, il laisse le soin à sa fille Céline de poursuivre son œuvre. Dans son atelier de Vézelise, la famille Huguenin continue de concevoir de véritables œuvres d’art en bronze et en alliage d’aluminium. Céline, baignée dans cette ambiance depuis son plus jeune âge insiste sur la minutie et la précision, qualités indispensables pour réussir les répliques de statues, de sculptures ou d’autres objets :

J’étais enfant et je voyais ces pièces monumentales face à moi. Elles étaient impressionnantes et c’est là que j’ai commencé à m’y mettre et à les patiner. Ensuite est venu le temps d’apprendre les techniques de la fonderie où rien ne doit être improvisé. Il faut être très précis lors de chaque étape.»

Les lingots d'aluminium fondent dans l'un de ces fours © Radio France - Laurent Pilloni Quand un client fournit un modèle en volume et à l’échelle souhaitée, commence alors la confection d’un moule avant de couler dans des fours, les métaux en bronze ou en aluminium. La plupart des pièces réalisées sont creuses.

Pour écouter le reportage consacré aux artistes, Joël et Céline Huguenin. Rendez-vous dans La Lorraine au grand air.

Un travail d’orfèvre que Joël Huguenin continue d’exercer à mi-temps. Après plus de 40 ans, l’artiste a décidé de prendre du recul mais vient quand même dans ses murs pour mettre au jour quelques initiatives personnelles. En perpétuelle réflexion sur les énergies renouvelables, les idées fusent :

Je suis en train d’avancer sur une génératrice diamètre 800 à aimant permanent. J’ai imaginé la pièce, crée le modèle, couler les éléments et accessoires. Cette génératrice devrait permettre de produire du courant en 48 volts que l’on peut transformer par l’intermédiaire d’un onduleur en 220 volts. Je remets l’ouvrage sur le métier en permanence, ce n’est jamais fini.» Joël Huguenin a crée une génératrice pour fabriquer de l’électricité. © Radio France - Laurent Pilloni Entre la création et le côté pratique, la fonderie de Joël et Céline Huguenin a encore de beaux jours devant elle. Le carnet de commande bien rempli sonne comme une récompense pour un savoir-faire qui fait aussi la fierté de l’industrie lorraine.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet