la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

une initiative prometteuse dans l’industrie maritime :

3D Natives- Autodesk et le Rotterdam’s Additive Manufacturing Fiedlab (RAMLAB) ont réalisé un prototype d’hélice pour bateau grâce à la fabrication additive, une première dans le secteur maritime. Le port hollandais de Rotterdam est le plus important d’Europe et représente une intersection majeure pour un grand nombre de transporteurs dans le monde. Il offre les meilleures connexions aux ports internationaux et gère plus de 460 millions de tonnes de marchandises par an. Il est donc capital que les opérations qui s’effectuent à Rotterdam soient fluides et faciles à diriger.

Aujourd’hui, lorsqu’un navire a besoin d’une pièce de rechange, l’opération peut prendre des semaines voire des mois car il faut commander et se faire livrer la pièce, ce qui peut coûter des millions de dollars aux entreprises qui attendent. Le coût de stockage de ces pièces peut également être très élevé. http://www.3dnatives.com/ramlab-fabrication-additive-09052017/

Afin de pallier à ce problème, le port de Rotterdam a ouvert le RAMLAB, une usine directement sur site qui est composée de deux bras robotiques à 6 axes capables d’imprimer en 3D de grandes pièces métalliques. L’équipe du RAMLAB travaille avec un réseau dédié de partenaires hardware et software, d’institutions académiques et d’utilisateurs finaux afin d’aider le port à devenir le port le plus intelligent du monde.

Parmi ces partenaires, le géant de l’impression 3D Autodesk qui a joué un rôle clé dans le développement de l’approche industrielle innovante du RAMLAB qui mêle la fabrication additive et soustractive. Autodesk a ainsi permis d’accélérer la fabrication : de larges pièces en métal pour les bateaux ont été imprimées en 3D en quelques jours seulement, réduisant ainsi les coûts et le temps nécessaire sans toutefois sacrifier la qualité et la précision.

« Le RAMLAB du port de Rotterdam est un bon exemple du bouleversement créé par la fabrication additive dans les industries, explique Steve Hobbs, VP de CAM et Hybrid Manufacturing chez Autodesk. La création d’une usine dédiée à la fabrication de pièces de rechange sur mesure va réduire le temps et les coûts engagés dans l’industrie maritime quand les bateaux sont endommagés. Nous sommes très contents de travailler avec certains acteurs clés pour faire de tout cela une réalité. »

La prochaine étape est la création d’une version finale à échelle réelle pour la fixer sur un bateau partenaire d’ici cet été. « Avec le travail qui se fait au RAMLAB, le groupe espère accélérer l’adoption de cette fabrication hybride pour créer des pièces à grande échelle sur-mesure, affirme Vincent Wegener, Directeur Général du RAMLAB. Notre but est de faire du port de Rotterdam non seulement une porte d’entrée pour l’Europe mais aussi un leader dans le développement de nouvelles méthodes de fabrication. Autodesk est un partenaire clé pour nous car il sait comment concevoir et fabriquer en utilisant les toutes nouvelles techniques de fabrication additive mais aussi des méthodes plus traditionnelles comme l’usinage CNC. »

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet