la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 826424
Aujourd'hui : 608
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

En ce lundi de Pâques, Paccard propose des visites guidées des ateliers,

Dauphiné.com - à partir de 14 h 30 jusqu’à 17 h 30. Il y aura également un concert de musique classique avec chant et carillon : l’occasion de redécouvrir les compositions de Bach, Vivaldi et Pergolèse. Archives photo Le DL/Yannick PERRIN Visiter Paccard, la fonderie mondialement connue d’Annecy

22 personnes travaillent à la fonderie créée en 1796.

Certaines pièces demandent des mois de travail, comme la “world peace bell”, un bourdon de 33 tonnes installé à Newport dans le Kentucky aux États-Unis. « Notre renommée est internationale, nous exportons Annecy dans le monde entier ! », déclare, avec fierté, Anne Paccard.

Du bronze de qualité, un savoir-faire centenaire et une fabrication artisanale. C’est le mélange qui a rendu chacune des cloches produites par la fonderie Paccard, située à Annecy, incomparables. La beauté de la forme, la justesse de la tonalité et l’ampleur du timbre en font des pièces uniques. Celles-ci viennent orner les espaces urbains français et ceux de nombreux pays à travers le monde. New York, Tokyo, Montréal, Washington… Toutes en sont équipées. Depuis sa création il y a deux siècles, ce sont plus de 120 000 cloches qui sont sorties de la fonderie. __ Un savoir-faire centenaire__ La fonderie Paccard naît en 1796 grâce à Antoine Paccard. Au début simple apprenti, il suit l’enseignement du maître fondeur Jean-Baptiste Pitton et, à terme, crée son atelier. Au fil du temps, la technique va se transmettre de père en fils. Le procédé de moulage et la maîtrise de la note sont à chaque fois inculqués aux nouvelles générations. « C’est l’histoire d’une passion qui a traversé les époques pour aboutir au stradivarius de la cloche », déclare Anne Paccard, qui incarne la 8e génération.

Des cloches exportées dans le monde entier On doit à l’entreprise nombre de cloches mondialement connues. En 1891, George Paccard fond la plus grosse cloche de France : La Savoyarde, 19 tonnes à la pesée (lire ci-contre). Le plus grand carillon de France, installé à Chambéry et composé de 70 cloches est également une de leur production. « Notre renommée est internationale, nous exportons Annecy dans le monde entier ! », déclare, avec fierté, Anne Paccard.

En effet, fin du XXe siècle, elle fabrique la “World peace bell”, un bourdon de 33 tonnes installé au Millenium Monument company à Newport dans le Kentucky aux États-Unis. C’est la plus grosse cloche en volée du monde de 2000 à 2006. Entre la fabrication de la cloche d’essai, la confection du moule et le démoulage, il aura fallu pas moins de sept mois pour élaborer le mastodonte haut de 3,70 mètres.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet