Il faudrait par ailleurs ajouter à ce chiffre les 7000 emplois en Nouvelle-Calédonie, ainsi que les 20 300 salariés en interim (en équivalent temps plein).