" L’idée est de montrer la richesse des entreprises du bassin", explique Hubert Lécuyer, directeur de la mission économique. L’objectif est aussi de mettre un coup de projecteur sur différents métiers. "Il y a une diversité dans l’industrie que les gens, notamment les jeunes, n’imaginent pas", explique-t-il. Marie-Paule Frémont, membre du club de développement abonde : "Rien que dans mon entreprise, nous sommes douze et nous avons six métiers différents."

Pour les entreprises, les JPO sont également un moyen de séduire de futures recrues. Marie-Paul Frémont se souvient : "La première année où nous avons participé, nous recherchions un affûteur. J’avais placé une affiche à l’entrée. Un grand-père l’a prise pour son petit-fils, qui est venu le lundi d’après. Cela fait dix-huit ans qu’il travaille chez nous."Au total, vingt-quatre entreprises vont ouvrir leurs portes : deux vendredis (24 mars et 31 mars) pour les scolaires et les personnes en recherche d’emploi et deux samedis (25 mars et 1er avril) pour le grand public.En 2014, lors de la dernière édition, 8 100 visiteurs avaient poussé les portes des entreprises locales.