la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo Elkem 1-6-16 Logo AMF 1-6-16 Logo EuropIron 12-7-16 Logo Brefond 19-7-16 Logo sogemi 24-10-16 Logo FirstAlloys 23-12-16



Visiteurs : 826418
Aujourd'hui : 602
En ligne : 5

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dieselgate : ’« affaire Renault »

Le rapport de la DGCCRF accuse le constructeur automobile de tromperie. Ce dernier dément toute triche. Ca se gate ....de plus en plus...et on se fait tailler des costards.

Diesel: "dépassement des normes" chez Renault mais pas de logiciel de fraude (Royal) La Dépêche - La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a indiqué jeudi que les tests de pollution réalisés en France suite au scandale Volkswagen par une commission indépendante ont montré un "dépassement de normes" pour le CO2 et les oxydes d'azote chez Renault et "plusieurs" marques étrangères.

Par ailleurs, il n'y a "pas de logiciel de fraude" qui ait été détecté, y compris chez Renault, exception faite des véhicules de Volkswagen, a-t-elle précisé jeudi à la presse, à l'issue d'une réunion de cette commission technique indépendante mise en place par le gouvernement français après le scandale Volkswagen.

"Je fais confiance à Renault qui est un grand industriel français", a assuré la ministre.

Elle n'a pas voulu préciser quelles sont les autres marques qui ont montré un dépassement de normes.

Il s'agit, a-t-elle précisé, de "conclusions encore provisoires", puisque la commission a testé depuis octobre, dans cette première phase, 22 voitures, de huit marques différentes: Renault, PSA, Volkswagen, Mercedes, Ford, Opel, Toyota et BMW.

Ces premiers tests "ont porté sur 22 premiers véhicules", c'est un "échantillon significatif mais pas encore complet", a commenté Ségolène Royal, indiquant que "les investigations vont continuer pour atteindre un échantillon de 100 véhicules".

Quatre constructeurs supplémentaires seront testés: Nissan, Volvo, Suzuki et Fiat.

"Toutes les conclusions seront publiées à l'issue de l'ensemble des tests ainsi que les actions décidées par les constructeurs qui s'engagent à prendre des décisions industrielles concernant la réduction des dépassements de normes a la fois pour le CO2 et les oxydes d'azote", a encore dit la ministre.

Elle a ajouté que le test pratiqué par le laboratoire Utac-Ceram pour la commission est "capable de détecter les fraudes telles que celles reconnues par Volkswagen, c'est-à-dire des systèmes qui détectent que la voiture est en train de subir un test anti-pollution (...) et s'adapte".

Selon la ministre, c'est la première fois qu'une procédure de test est mise au point (...) en "conditions d'utilisation routières", c'est un "grand progrès".

Renault a confirmé jeudi que les services de la répression des fraudes avaient procédé à des perquisitions sur plusieurs de ses sites, mais "les perquisitions n'ont rien à voir" avec les tests, a souligné Ségolène Royal, sans donner plus de précision.

Le constructeur automobile "a accepté de venir devant la commission la semaine prochaine", a salué Ségolène Royal.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, en déplacement à Berlin, a pour sa part estimé que le cas de Renault n'est "en aucun cas une situation comparable" à celui de Volkswagen.

Renault, dont l'action a perdu jusqu'à 20% jeudi, a terminé sur une chute de 10,28% à 77,75 euros à la clôture de la Bourse de Paris.

Commentaires

1. Le vendredi, 17 mars 2017, 09:41 par Thibo53

VW affiche une bonne santé, il y a une crise sur les émissions.
Renault affiche une bonne santé, il y a une nouvelle crise similaire.

Il y a un lien, non ??

2. Le vendredi, 17 mars 2017, 18:42 par pierre

Je ne voyais par pourquoi il y aurait un Volkswagen gate et pas les autres. Les solutions pour traiter les moteur diesel existent et elles sont en places sur les camions. Les hommes politiques font des normes mais ils n'ont pas le personnels compétant pour vérifier l'application de ces normes et surtout au niveau de l'Europe le Lobbying est roi et les commissaires Européens sont complètement pieds et poings liés avec toutes les multinationales de chaque secteurs. Et nous ne sommes pas les état unis car chez eux ca va couter très cher à Volkswagen d'avoir menti. Chez nous Mr Fillon dit si je suis mis en examen je ne serai pas candidat et il est et personne dans son parti ne dit rien. Après allez expliquer aux enfants qu'il ne faut pas mentir. L'Europe est en panne faute d'Europpéens

3. Le samedi, 18 mars 2017, 11:19 par Mèkilékon

Quand les textes des normes sont incohérents ou imprécis sur certains points dits de détails, car rédigés par des personnes n'ayant pas toutes les compétences techniques, il est prévisible que tôt ou tard, en situation "limite", une interprétation en soit faite.

A ce que j'en ai lu brièvement, il était prévu la possibilité de déroger lorsque certaines conditions ne sont pas applicables car présentant des risques pour le moteur (casse, panne?).

Donc, en l'absence de logiciel "tricheur", et de définitions plus précises et exhaustives de ces conditions d'exclusion, on ne peut honnêtement accuser RENAULT de triche caractérisée.

RENAULT a fait le minimum, par rapport à PSA concernant ce problème des rejets polluants.

Il est nécessaire de revoir ces textes et surtout d'appliquer des conditions réelles de roulage, pour que ces mesures soient réellement représentatives de l'utilisation du véhicule.

Voilà tout. Le reste, ce n'est que de la gesticulations de médias, et de groupes de pression anti-voitures. ca fait parler, ca fait vendre (TV, journaux) mais surtout ça instille dans l'esprit du public, que le moteur Diesel, après avoir été sacralisé et en réalité une "affrosité", alors qu'il n'a jamais été aussi propre pour les derniers modèles Euro 6.

Alors que les moteurs essence turbo "downsizés" émettent maintenant bien plus de particules que le Diesel !! Mais chut, il ne faut pas le dire. Ce n'est pas politiquement correct, dans notre France des hypocrites.

4. Le lundi, 20 mars 2017, 15:43 par Pierre

Oui il n' y a pas de possibilité de recharger sa voiture électrique sur les aires des stations services sur les autoroutes, c'est normal elle appartiennent toute à des compagnies pétrolières. On n'est pas prêt de voir se développer les voitures électriques. Les rois du pétrole et des gaz à effets de serre

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet