Le modèle et son envers : les mutations socio-économiques en Allemagne L’Allemagne serait-elle un modèle… à ne pas suivre? Son bilan est en tout cas "plus contrasté que ce qu’en retiennent la plupart des commentateurs", souligne Rémi Lallement, l’auteur du document de travail publié cette semaine.

Avec un taux de chômage deux fois moins élevé qu’en France, un excédent commercial record et des finances publiques au vert, l’Allemagne est souvent présentée comme "l’élève modèle de l’Europe". Ses bons résultats masquent cela dit une quasi-stagnation des revenus, un accroissement des inégalités notamment dû à l’essor des emplois à bas salaires – dont le minijob est emblématique – et des perspectives d’avenir en demi-teintes. Un constat qui interroge la vertu et la soutenabilité du modèle.