la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les 12 réformes du futur président

Campagne présidentielle hors normes - 50% des français ne savent toujours pas pour qui ils vont voter - Parlons des dossiers de fond à partir d'un article du Monde -

Les primaires sont terminées. Les principaux candidats sont en lice. Certains n’iront pas au terme de la campagne. D’autres, peut-être, surgiront encore. Il n’empêche : on n’a pas encore parlé de l’essentiel. Il ne reste que quelques semaines pour que les candidats fassent connaître leur vision du monde, leurs perceptions des menaces qui guettent la France, leurs analyses des atouts du pays, et surtout les grandes lignes de ce qu’ils mettraient en œuvre, s’ils étaient, l’un ou l’autre, élu. marion_8.JPG Il nous faut donc un président à la hauteur de nos talents. A la hauteur des talents de la France.

Ce président n’aura pas, et c’est une bonne chose, autant de pouvoir que ses prédécesseurs. Il sera largement dépendant de ce qui se passera dans le monde. Il aura cependant encore un rôle majeur : il devra fixer au pays une orientation, donner un sens à son avenir, lancer les réformes nécessaires, avec une majorité parlementaire et le soutien le plus large possible du pays. alexis_05.JPG

Voici un programme réaliste. Sans entrer dans ses détails, ni exiger de chaque candidat en lice qu’il s’engage sur chacune des mesures qu’il contient, nous jugerons, les candidats sur leur capacité à vouloir proposer et mettre en œuvre douze propositions de ce programme, parmi celles qui influeraient le plus sur l’avenir du pays, et dont nous les invitons à venir débattre ouvertement devant tous les Français, pour que chacun se les approprie et, si nécessaire, les améliore..

Les voici :

1. Augmenter massivement les taux d’encadrement dans les écoles maternelles et primaires des quartiers, pour réussir l’intégration dans la République laïque et fraternelle.

2. Créer un revenu universel de formation pour ne laisser aucun chômeur sans formation de haut niveau et rémunérée, aucun jeune sans apprentissage concret et payé, aucun SDF sans offre de réinsertion ; et, pour que, en conséquence, chacun puisse se loger décemment.

3. Faire de la prévention en matière de santé et de respect de soi une priorité absolue, tant dans les régimes de Sécurité sociale qu’à l’école et au travail.

4. Egaliser les conditions de fin de carrière de tous ; en fusionnant les régimes de retraite et en faisant en sorte que le départ à la retraite soit le début d’une deuxième vie active, au service des siens et des autres.

5. Donner à l’armée, à la justice et à la police les moyens d’assurer la sécurité de tous. Le budget total de ces trois fonctions de souveraineté devra atteindre les 3 % du PIB en 2022.

6. Faire basculer vers le carbone l’assiette d’une partie de la fiscalité pesant aujourd’hui sur le travail ; pour faire de la protection des sols, des mers, des sous-sols, un enjeu national prioritaire. ‎

7. Promouvoir fiscalement la création d’entreprises et d’entreprenants, et faire revenir en France les talents partis à l’étranger.

8. Réaffirmer les termes stricts de la laïcité, et l’appliquer à toutes les cultures qui font la France.

9. Ne pas laisser la dette publique dépasser 100 % du PIB et la faire décroître avant 2022.

10. En Europe, promouvoir la mise en place d’une police commune des frontières et d’une défense commune.

11. Faire de la francophonie une institution forte, capable en particulier de participer au développement et au maintien d’un Etat de droit dans les pays du Sahel.

12. Redonner du sens au long terme : en s’engageant à faire en sorte que le président de la République suivant, élu en 2022, le soit pour sept ans non renouvelables ; en réduisant de moitié le nombre de parlementaires ; et en remplaçant le Conseil économique et social par une Chambre des générations futures, chargée de faire entendre la voix des générations suivantes, avec des membres âgés de moins de 30 ans.

Commentaires

1. Le mercredi, 22 février 2017, 10:00 par francis cubilot

et cette 13ème proposition :

Garantir l'intégrité notamment en rendant obligatoire une justification détaillée des frais de mandat et de l’utilisation de la réserve parlementaire, et en contrôlant cet usage sur le modèle des parlements nordiques.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet