au salon des produits et innovations "Made in France" porte de Versailles. du 18 au 20 novembre. coq1.JPG La grande majorité des lecteurs de ce blog travaille pour.

En parler, c'est parler industrie, emploi, savoir-faire. Ils sont souvent stratégiques et c'est souvent le cas en fonderie. La France qui a construit sa puissance économique sur un petit nombre de fleurons industriels en les abandonnant a hypothèqué gravement son avenir. Alacatel finlandais, Lafarge, Péchiney Arcelor...etc.La désindustrialisation concernent certes les grands groupes industriels, mais aussi les trop rares ETI françaises et toutes ces PME (encore 400 fonderies).il faut les soutenir comme "fixateurs locaux" d'activité, de dynamisme et de création de richesses.

79% des français ont un intérêt croissant pour le Made in France.

94% pensent qu'acheter un produit fabriqué en France c'est soutenir les entreprises et les emplois.

A l'évidence, la tertiarisation ne peut prétendre nous en sortir.