la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

41 ans de fonderie et un livre témoignage

par Sudouest.fr ruelle.jpg Claude Bouyer raconte son expérience à la fonderie entre 1952 et 1993, dont les essais dans le champ de tir de Ruelle (comme en haut, à droite). © PHOTOS H. R./«SUD OUEST » Passeur de mémoire, Claude Bouyer publie « Tu travailles à la fonderie ? » Un parcours débuté à l’école des apprentis, institution disparue en 1984. Jamais Claude Bouyer, 78 ans dont quarante et un passés à la fonderie de Ruelle-sur-Touvre, n'avait imaginé un jour raconter sa vie professionnelle. Tout juste avait-il écrit ses mémoires, destinées à ses enfants et petits enfants? Pourtant, quand... ruelle2_m.jpg (suite à demander à Hélène rietsch h.rietsch@sudouest.fr

Commentaires

1. Le vendredi, 4 novembre 2016, 18:56 par charente libre

Claude Bouyer a passé toute sa vie professionnelle à la Fonderie de Ruelle. Dans un livre, il raconte quarante années de changements.

Claude Bouyer, 78 ans, sort de sa poche un petit ouvrage qu’il vient de rédiger. Il y raconte les quarante années de sa vie passées à la Fonderie de Ruelle, quatre décennies durant lesquelles il a vu tout changer, même le nom. Pourtant, jamais il ne parle de DCNS. La Fonderie restera toujours la Fonderie.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet