la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

MétaLmorphoses

"A travers le projet MétaLmorphoses, la Monnaie de Paris franchit une nouvelle étape fondamentale pour son histoire. Après l’inauguration de son bâtiment historique du Quai de Conti en 1775,et la construction de son usine de Pessac en 1973, monnaie.jpg Facade du bâtiment parisien - © Monnaie de Paris | J-J Castaing

il s’agit du plus important projet conduit par notre établissement. Ouverte sur sa ville et ses publics, la Monnaie de Paris fera ainsi découvrir ses patrimoines ses savoir‐faire et ses trésors de pierre, d’or et d’argent au plus grand nombre."

Le projet MétaLmorphoses fait de la Monnaie de Paris un nouveau lieu de vie accueillant et ouvert sur la ville, autour d’une nouvelle offre culturelle qui présente des artistes contemporaines à travers des expositions temporaires et des événements : Rob Pruitt, Michelangelo Pisteletto, Mohamed Bourouissa, Karlheinz Stockhausen, Paul McCarthy, Marcel Broodthaers. En écho de ces expositions, un parcours expérientiel permettra de découvrir les ateliers d’art, (plus de 150 artisans y travaillent) ainsi que les trésors jusqu’alors invisibles de ses collections.

Une nouvelle offre commerciale mettra en valeur les productions d’art et l’excellence de son artisanat avec une nouvelle boutique sous l’enseigne Monnaie de Paris pour les arts du métal, tandis que des marques représentant l’excellence des savoir-faire français, de l’art de vivre ou de la culture s’installeront dans différents espaces du site, notamment dans un nouveau concept store.

Commentaires

1. Le mercredi, 26 octobre 2016, 18:34 par Le Bébert de la Fonderie

A l'époque où l'usine où je travaillais livrait à l'usine de Pessac 140 tonnes/mois de pièces de 50 centimes, 1 franc et 2 francs, je fus convoqué par le Directeur de l'époque qui prétextait que l'augmentation du Silicium, même si celui-ci restait inférieur à la limite autorisée (0,15%), était responsable d'une durée divisée par pratiquement 3 des outillages de frappe (nous livrions les "rondelles", cordon extérieur fini, prêtes à être frappées sur les 2 faces !).
Arrivé à Pessac un jour de grève, sans avoie été prévenu, je ne pus rentrer dans l'usine, après avoir péniblement téléphoné au Directeur (il n'y avait pas encore de portable à cette époque !) que par une petite porte dérobée.
Après discussions ardues et convocation du responsable achat à ma demande, constat :
pour des questions de prix des aciers pour outillages de frappe, ceux-ci étaient maintenant commandés en Italie et traités thermiquement par une petite entreprise de la région bordelaise au lieu de la totalité anciennement à Aubert et Duval.
Le retour à l'ancienne pratique à prouvé, un certain temps après, que mon Silicium était correct !
D'autres expériences, avec Pessac, m'ont prouvé que les compétences de l'époque n'étaient vraiment pas au rendez-vous ! Ce serait trop long à exposer ici mais pas assez pour en écrire toutefois un roman !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet