la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L’activité usinage de la fonderie de Sept-Fons a été inaugurée samedi

L'Allier gagnant dans l'évolution de PSA : Titre de La Montagne - L’activité usinage de la fonderie de Sept-Fons a été inaugurée samedi matin, en présence du préfet Pascal Sanjuan, du président du Conseil départemental Gérard Dériot, du président de la communauté de communes du Val de Besbre, Pascal Vernisse, du directeur de la performance et de la stratégie industrielle du groupe PSA, Christophe de Baynast, des salariés, des élus locaux… allier.jpeg Le groupe automobile PSA rationalise sa production et développe son site bourbonnais, à la fonderie de Sept-Fons à Dompierre-sur-Besbre. L'effectif passe à 550 salariés. L’année 2016 marque une étape importante dans l’histoire du site PSA de Sept-Fons, à Dompierre-sur-Besbre.

La fonderie créée il y a plus de 90 ans devient usine et, depuis le mois d’août, assure le revêtement d’une partie des pièces de freinage qu’elle produit.

« La transformation du site illustre le parcours du groupe PSA et de son appareil industriel. La crise a permis de faire bouger les choses dans le bon sens, analyse le directeur de la stratégie du groupe PSA, Christophe de Baynast. Les usines deviennent responsables de leur destin. C’est une frugalité ingénieuse, on fait mieux avec une économie de moyens. »

Le groupe PSA optimise ses flux de production et ses flux logistiques, raccourcit au maximum les étapes. C’est dans cette logique qu’il a été décidé de transférer des moyens d’usinage de Caen vers Sept-Fons, assurant ainsi une économie d’1 à 2 millions de km parcourus par an.

Pour le site bourbonnais, ce sont de nouvelles techniques industrielles à mettre en œuvre : usinage, automatisation, peinture. Et de nouvelles approches logistiques à mettre en place. « Nous allons livrer directement un produit fini aux unités terminales qui fabriquent les voitures partout en Europe », explique le directeur, Jean Sevagen.

Quarante-sept personnes ont été engagées dans ce nouvel atelier de 3.500 m², la plupart viennent des usines de Caen, Valenciennes et Mulhouse.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet