Une découverte révélée par une enquête du Wall Street Journal, selon qui le millionnaire Liu Zhongtian aurait agi de la sorte pour profiter de l'accord de libre-échange nord-américain, et ainsi se passer des droits de douane américains.

L'industriel nie C'est Jeff Henderson, un Américain travaillant pour une entreprise d'extrusion d'aluminium en Californie qui avait eu la puce à l'oreille lorsqu'on lui a parlé d'une réserve géante d'aluminium chinois au Mexique.

Il a alors survolé la zone en avion et découvert le pot aux roses : une réserve de près d'un million de tonnes métriques d'aluminium.

De son côté, Liu Zhongtian nie toute implication et le jure : tout cela "n'a rien à voir avec moi".