la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 63690
Aujourd'hui : 644
En ligne : 15

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La fonderie Huguenin : Statue en hommage aux ânes de la Grande Guerre

La fonderie Huguenin de Vézelise (54) a dévoilé lundi 18 juillet 2016 la statue en hommage aux ânes de la Grande Guerre. huguenin82.jpg Ce bronze, en cours de finition, sera inauguré à la fin du mois à Neuville-lès-Vaucouleurs, dans la Meuse. Par Thierry Pernin

© FTV Lorraine / Eric MOLODTZOFF

L'imposante statue de 2 mètres de haut, dévoilée ce lundi à la fonderie Huguenin de Vézelise, réprésente un poilu enlaçant son âne compagnon de misère. Elle sera inaugurée à Neuville-lès-Vaucouleurs, le 30 juillet 2016, en présence du sculpteur meusien Denis Mellinger.

Après l'échec en Lorraine du plan français d'attaques entre juin et août 1914, le front s'immobilise.

Dans le Nord-Est, les ânes servent l'infanterie, le Génie et l'artillerie. Des cantonnements aux positions, dans les étroits boyaux des tranchées, ils se faufilent partout. Dans la chaîne des transports, les bourricots sont l'un des derniers maillons.

J'ai vu l'intelligence des ânes qui se couchaient sous les bombardements. Nous avions des ânes attelés pour traîner des voiturettes chargées des mitraillettes et leurs munitions, écrit H. Cadoux, Classe 1915, mitrailleur de la 1ère division de cavalerie démontée. Il y en avait de toute petite taille qui pouvaient circuler dans les boyaux apportant le ravitaillement et qui économisaient ainsi la vie des hommes. Ces ânes venaient eux-mêmes à notre position, nous les déchargions et ils faisaient demi-tour pour repartir aux cuisines.

Les Poilus en prennent soin, mais les ânes souffrent de froid et d'épuisement. Ils tombent par milliers sous la mitraille ou ils se noient dans des trous d'obus boueux dans lesquels ils s'enlisent.



Le 1er jour de la fête des Anes, samedi 30 juillet, sera rythmé par les cérémonies officielles de l’inauguration de la statue à la gloire des ânes de Neuville-lès-Vaucouleurs, suivies d’une animation sur le thème de la Bataille de Verdun (exposition, défilé, reconstitution historique…). Le 2ème jour donnera lieu à un grand rassemblement d’ânes.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet