la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Visiteurs : 18002
Aujourd'hui : 191
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La moisson place Vendôme est terminée

colonne1.jpg
 

Le pain sera bon en Beauce et Ailleurs selon le président d'une des tables du jury du pain, notre ami Max

pain278.JPG
d'autant que les pétrins des boulangers étaient fabriqués dans le coin.
pain184.JPG
pain184.JPG, juil. 2016
pain183.JPG
pain183.JPG, juil. 2016
pain182.JPG
pain182., juil. 2016
max309.JPG
max309, juil. 2016

 

en France la récolte s’annonce médiocre et la production mondiale record, mais les prix du blé seront bas car le monde est loin d'en manquer newholland.jpg

[Grand Public] Blés Vendôme par Gad Weil avec Chanel from La Fonderie on Vimeo.


Rendez-vous place Vendôme, du 01 au 07 juillet 2016, puis à Saumur, devant le Château. Blé : récolte en baisse de 10 % en France CÉRÉALES — La récolte de blé 2016 en France, premier producteur européen, devrait accuser une baisse de 10 %, à 37 millions de tonnes, en raison des intempé- ries du printemps. « L’excès de pluie e t l e manque d e soleil devraient pénaliser les rendements », indique le ministère de l’Agriculture, qui évoque « la prolifération des maladies et des ravageurs » due aux mauvaises conditions climatiques. Les moissons devraient être plus tardives qu’en 2015, année de productionrecord

Commentaires

1. Le lundi, 18 juillet 2016, 18:32 par anne o'nyme

La place Vendôme est vraiment une place où il y a vraiment beaucoup de blé !!

2. Le mardi, 19 juillet 2016, 19:55 par lu dans les echos

Blé: la France fauchée

Un comble : alors que l’Hexagone est écrasé de chaleur, la moisson de blé s’annonce exécrable pour cause de pluies excessives et autres inondations en mai-juin. L'humidité record a favorisé la prolifération des maladies et des insectes ravageurs. Résultat : des épis peu chargés et des grains de médiocre qualité.

Et ce sera pareil pour l’orge et le colza. Le problème, c’est que la production mondiale de blé devrait, elle, atteindre un niveau inégalé, avec une météo très favorable en Russie et des rendements exceptionnels aux Etats-Unis. D’où des prix bas qui vont un peu plus pénaliser les céréaliers français. La double peine. Seule consolation: ils ont des stocks confortables après une belle moisson 2015

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet