...mise sur les réseaux connectés - selon La Nouvelle République

A des années lumières de la fonderie, elle illustre l'entrée de Sainte-Lizaigne SA dans l'univers des nouvelles technologies et des outils connectés. « On a pris ce virage depuis quatre ans, explique Damien Verhée, directeur de Sainte-Lizaigne SA. On a débuté la commercialisation d'objets connectés, de transmission de données et de réseaux d'informations. Ces nouvelles fonctions enrichissent nos produits classiques. Elles deviennent un élément essentiel du dispositif en permettant d'avoir une idée précise de l'état réel du réseau, de détecter d'éventuelles fuites et de pouvoir anticiper très vite des travaux. »

Un groupe de 178 salariés

L'acquisition, en mai dernier, de la petite société allemande Fastgmbh, spécialisée dans les produits technologiques de recherche de fuites, devrait permettre de développer encore cette nouvelle branche porteuse. Cette entreprise est la sixième structure à être intégrée au groupe Claire, holding aux 50 M€ de chiffre d'affaires créée sur les bases de Sainte-Lizaigne SA après 2011. « Cette année-là, nous avons été cédés par Véolia à un fonds d'investissements français : acquisition par Industries et Finances Partenaires. On a alors mis en place une nouvelle stratégie avec l'acquisition de plusieurs entités : en 2014, VV Electronics, concepteur et fabricant de produits électroniques de Châteauroux ; et en 2015, plusieurs sociétés spécialisées dans la distribution des compteurs et matériels relatifs aux installations d'eau et de gaz : Hydroméca, DLC, Mennesson, HB Équipement. » A ce jour, le groupe Claire compte ainsi 178 salariés, dont 112 sur le site de Sainte-Lizaigne.

M.R.