Des discussions avec différents investisseurs potentiels sont prévues au cours des semaines à venir. Un éventuel changement de propriétaire ne devrait pas avoir de conséquence pour les 625 salariés de ces deux usines. En effet, le comité d’entreprise de Mahle a récemment signé un accord prévoyant la garantie de l’emploi jusqu’en 2019. (AUTOMOBILWOCHE 3/6/16)