Les ouvriers ne pouvaient se résoudre à voir leur entreprise disparaître avec la crise, des repreneurs successifs et le manque d’investissements pour la moderniser… Une majorité du personnel l'a rachetée pour en devenir à la fois les employés et les dirigeants. Un investissement humain, mais aussi financier. Certains ont risqué les économies de toute une vie de travail, quand d'autres avaient recours à l'emprunt. Ils ont ainsi tous fait une affaire personnelle du redressement de leur entreprise vouée à la faillite.C'était le début de l'aventure. Les ouvriers-patrons travaillent tous beaucoup...

Le magazine "13h15 le samedi" (Facebook, Twitter, #13h15) diffusé sur France 2 est retourné à la Fonderie Gillet, la plus ancienne de France. Détentrice d'un vrai savoir-faire dans la conception d'alliages, elle est capable de sortir des pièces de petite et moyenne séries pour tous les secteurs de l'industrie. Les ouvriers-patrons travaillent tous beaucoup : ne jamais arrêter de produire sous peine de chômage. Il faut que "ça marche"…

Pour en savoir plus un autre article paru