La direction du groupe, dont Philippe Dizier est le directeur général, précise que le tonnage vendu est en hausse de + 6 %. Quant à l'activité, elle reste très supérieure en Asie, en hausse de + 17,2 %, devant l'Europe (+ 4 %) et l'Amérique du nord, où un recul de 4,5 % est enregistré, "pour des raisons liées au mix produits". Les activités d'usinage et d'outillage sont en hausse respectivement de + 1,2 % et + 19,8 % sur un an. Le segment des fonderies, qui représente l'essentiel de l'activité, est en léger recul de 3,8 %, à 67,1 M€.

Le Bélier investit en recherche et développement pour assurer réussir un virage technologique à forte valeur ajoutée, et le groupe souligne que cette stratégie "pourrait générer des coûts significatifs en 2016". En conclusion la direction du groupe girondin prévient que la croissance prévisible des tonnages vendus en 2016 va être contrebalancée par "le niveau bas" du prix de l'aluminium. Avec une réduction de chiffre d'affaires qui ne devrait pourtant pas avoir d'effet vraiment négatif sur la performance économique.