repères

Un ancien gendarme

Issu d'une famille d'origine italienne (son père était boxeur professionnel), Roberto Avelli, 52 ans, est natif d'Agen. Son parcours ? « J'ai un parcours atypique », prévient-il. Et, pour cause. Il a débuté sa carrière dans la gendarmerie. Diplômé de l'école de gendarmerie de Chaumont (Haute-Marne), il a été tout d'abord été en poste à Toulon. Il a ensuite été « responsable sécurité à l'ambassade de France au Brésil ». C'est dans ce pays qu'il a commencé à travailler dans le secteur automobile. Un secteur qu'il n'a plus quitté. « J'ai travaillé 17 ans chez Renault au Brésil, où j'ai été responsable de la logistique pour l'Amérique du Sud, indique-t-il. J'ai ensuite été responsable de la logistique pour Renault pendant trois ans au Maroc. Ensuite, je suis rentré au Brésil, où j'ai pris la direction d'une entreprise. » Les dernières fonctions qu'il a occupées avant d'arriver à la fonderie fonte.

Deux industriels français aux manettes

Créée en 1981 par Renault, la fonderie fonte est spécialisée dans la fabrication de carters. Propriétaire de l'entreprise depuis 1998, le groupe Teksid, détenu à 85 % par Fiat et 15 % par Renault, a vendu 74 % du capital de la fonderie fonte à deux industriels français, Jérôme Rubinstein et Franco Zaccomer, en 2014. L'entreprise compte actuellement 427 salariés, auxquels s'ajoutent une petite centaine d'intérimaires.