Ouest France - La fonderie de Saint-Brieuc, créée en 1928, emploie plus de 150 personnes. Elle examinerait les possibilités de départ de la rue Jules Ferry. Pourquoi pas vers Ploufragan. saint-briepg.jpg La rumeur n’en n’était pas une. Depuis des mois, les dirigeants de Manoir Industrie ont rencontré à plusieurs reprises les élus de Saint-Brieuc, Ploufragan et de l’agglomération.

Le point de chute de l’entreprise pourrait atterrir dans la zone des Châtelets, à Ploufragan. « Des questions se posent pour quitter le cœur de ville et peut-être faire une usine plus petite », confirme un employé.

Mais du côté de la direction briochine, dont les activités ont été rachetées par le groupe chinois Yantai Taihai en 2012, on n’est pas prêt à communiquer : « Dans une entreprise, il y a toujours des réflexions, on peut penser des choses qui n’ont jamais lieu après », relativise Gilles Flamme, le directeur.

« Une entreprise soutenue » Au cabinet de Bruno Joncour, maire de Saint-Brieuc, on « confirme des contacts réguliers et des rencontres encore prévues », la communauté d’agglomération assure : « C’est un sujet important et pas simple qui comporte de multiples facettes. On va tout mettre en œuvre pour soutenir et développer Manoir Industrie ».