à Lire dans les Echos -

L’annonce par Tata Steel de sa décision de quitter le Royaume-Uni est un nouveau coup dur pour une sidérurgie européenne déjà bien malade.

La concurrence chinoise et l’absence de vision supranationale pour un secteur aussi stratégique l’ont précipité dans une crise sans précédent.

Désormais, sa survie est en jeu.