En juillet 2015, Poclain avait en effet acheté la fonderie installée depuis 1848 près de la gare de Sablé.

"Investissements conséquents" à Grandry Pour augmenter sa production, Grandry technologies se modernise. « Des investissements conséquents » sont prévus, indiquait, vendredi 15 janvier, Philippe Reynolds, directeur général de l’entreprise, qui refuse de donner des chiffres.

Bientôt des robots

Cette année, Poclain veut d’abord « rénover » la fonderie. La sécurité et les conditions de travail devraient être améliorées. Des robots vont faire leur apparition sur le site, pour « réduire les tâches pénibles. Comme une meuleuse à commandes numériques, qui facilitera la manipulation de pièces lourdes ».

Ces nouveautés nécessitent « une montée en compétences », déjà entamée via trois embauches « de jeunes formés » à utiliser ces machines.

Une imprimante 3D ?

Le groupe envisage aussi d’utiliser une imprimante 3D pour fabriquer des pièces.

Autre objectif de Poclain, pour sa fonderie : conquérir des marchés internationaux, notamment aux États-Unis.

Le groupe souhaite "en faire une référence dans les pièces de fonderie complexes de petites et moyennes séries, jusqu’à 100 000 pièces par an", précise Alain Leprince, secrétaire général de Poclain.

Machines agricoles, automobiles, hydraulique… La fonderie sabolienne produit des pièces complexes.