la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo JML oct 2018 Logo BMF 5-10-18 Logo Elkem 1-6-16 Logo Ampere Alloys Logo AMF 1-6-16

Visiteurs : 63722
Aujourd'hui : 676
En ligne : 4

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Airbus : record de livraisons en 2015

LES ECHOS - Airbus a annoncé ce mardi avoir deux commandes pour son gros porteur A380, une première depuis deux ans. L’avionneur reste cependant derrière Boeing en nombre de livraisons. pws5z19.jpg Airbus : record de livraisons en 2015

L’avionneur reste cependant derrière Boeing en nombre de livraisons. Mais il a enregistré plus de commandes que son rival américain. « 2015 a été une très bonne année », s’est félicité le PDG, Fabrice Brégier, en présentant le bilan commercial d’Airbus. L’avionneur a en effet enregistré 1.036 commandes nettes d’avions pour une valeur de 137 milliards de dollars en 2015 et livré un nombre « record » de 635 appareils à 85 clients, contre 629 en 2014. C’est la treizième année consécutive qu’il augmente le nombre de ses livraisons.

Mais si Airbus a dépassé ses objectifs de livraisons en 2015, il reste derrière son grand rival américain Boeing pour la quatrième année d’affilée. Le groupe de Seattle, qui fêtera ses cent ans en 2016, a lui aussi réalisé une année 2015 record avec la livraison de 762 appareils, soit 39 de plus qu’en 2014. Pour cette année, Airbus prévoit « de livrer plus de 650 appareils à ses clients », a déclaré Fabrice Brégier – dont au moins 50 A350, avec un rythme mensuel de 10 unités toujours prévu pour fin 2018.

Airbus a réalisé 45% des livraisons totales, sa plus faible part de marché face à Boeing depuis 2002, la proportion diminuant même à 35% pour les très gros porteurs, au plus bas depuis 2001, en raison de la montée en puissance du 787 de Boeing. Il a notamment livré l’an dernier 14 exemplaires de son long-courrier A350 mis en service fin 2014 (à comparer à un objectif d’une quinzaine) et 27 très gros porteurs A380 (au lieu d’une trentaine prévue). Le premier A320 neo dans deux semaines

En revanche, le groupe européen peut se targuer d’afficher un carnet de commandes plus rempli que celui de Boeing : il a enregistré 1.036 commandes nettes d’avions, contre 768 pour l’américain. Et, parmi celles-ci, deux commandes nettes pour son gros porteur A380, une première depuis deux ans. Selon Bloomberg, les carnets de commandes 2015 afficheraient des ordres pour 3 appareils, probablement passés par la compagnie japonaise All Nippon Airways. Lors de la conférence de presse, le PDG a seulement confirmé que le programme A380 avait atteint l’équilibre financier en 2015. Fabrice Brégier a aussi assuré ce mardi que la version remotorisée de l’A320, l’A320 neo, sera livrée d’ici deux semaines à la compagnie allemande Lufthansa. Le groupe avait déclaré la semaine dernière ne pas pouvoir atteindre son objectif de livrer la nouvelle version de son best-seller avant fin 2015.

Avertissement pour Zodiac Aerospace Fabrice Brégier a envoyé, mardi, un avertissement à Zodiac Aerospace, qui a accusé des retards dans les équipements de cabine. « Nous avons beaucoup souffert avec Zodiac en 2015, et j’attends qu’ils réussissent à faire beaucoup mieux cette année, notamment parce que beaucoup de livraisons d’A350 sont directement liées à leur performance sur les toilettes et sièges », a assené le PDG, qui a également annoncé que l’équipementier sera retiré du programme de l’A330 neo.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/021613280439-airbus-a-livre-un-nombre-record-de-635-appareils-en-2015-1191912.php?K60ScGWTvmxCwKuc.99#xtor=EPR-11-%5Bindustries_services%5D-20160112-%5BProv_%5D-1677695%402

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet