Le Républicain Lorrain - fmv.jpg Spécialisée dans la fabrication de pièces de moteurs, l’usine FVM Technologies emploie près de 250 salariés. Photo DR

Suite à un comité d’entreprise extraordinaire tenu lundi, la société FVM Technonologies a sollicité, ce mardi matin, l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Paris. Basée à Villers-la-Montagne, cette fonderie sous-pression du Groupe Arche emploie près de 250 salariés. Dans un communiqué, la direction générale assure que « la période d’observation qui s’ouvre permettra de trouver des solutions pour atteindre les équilibres financiers nécessaires à la pérennisation du site FVM ». Malgré un carnet de commandes bien garni, l’usine de fabrication de pièces de moteurs éprouverait actuellement des difficultés à payer ses fournisseurs.