la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Histoire d'accoudoirs

35 624 fauteuils à changer au stade de Nice qui aurait déjà coûté 400 millions d'euros. 2181.jpg plus 4000 fauteuils VIP avec les 8 000 accoudoirs de la fonderie Correia de Macon dont on a déjà parlé. accoudoirs_m.jpg

correia32.JPG

correia21.JPG Dès septembre on refait la pelouse pour la quatrième fois.

mediapart PAR FICANAS Au stade de Nice, on ne change pas que la pelouse !

Dès septembre on refait la pelouse pour la quatrième fois. On finit par se demander si une pelouse artificielle n’aurait pas été moins cher, mais probablement que cela ne conviendrait pas aux joueurs.

En réalité on change également les 35.624 fauteuils du méga stade Allianz. En effet dans un stade qui a coûté 400 millions d’euros aux contribuables, les fauteuils ne sont pas adéquats. Il semblerait que l’on puisse les soulever (ce fut le cas lors d’une rencontre contre Saint-Etienne en 2013). Alors imaginez une « main de dieu » malencontreuse pendant la coupe d’Europe et les fauteuils voleraient sur les joueurs ! Mais ce n’est pas tout : on refait également les tribunes VIP. En effet comment servir le champagne dans des fauteuils basiques et dans des tribunes qui ont un petit air populaire… 2181.jpg Photo : M.B./metronews

En outre ces 4.000 fauteuils VIP ont déjà fait la une des médias. Vinci avait demandé à une société de Montreuil de lui fournir les fauteuils ; cette société (Quinette Gallay) était spécialisée dans les fauteuils de théâtre et de cinéma. Celle ci va donc sous-traiter à la fonderie Correia de Macon la réalisation de 8.000 accoudoirs en aluminium.

Mais chez Quinette Gallay on se rend compte que les fauteuils en résine gondolent ; il faut donc rajouter une plaque de fer. Vinci doit alors payer 400.000 €, dont 100.000 doivent aller à la fonderie Correia. Tout cela part au tribunal et la fonderie est à deux doigts de mettre la clef sous la porte. Maintenant que l’on change le tout, on se demande si les nouveaux fournisseurs vont être payés !

En outre on va compléter le réseau 4G du stade : en effet si le match est franchement inintéressant, autant regarder sur son téléphone celui qui se passe à l’autre bout du pays ; il ne faut quand même pas regretter d’avoir payé sa place.

Il fut un temps où les notables entretenaient des petits rats de l’opéra de Paris, ou des demi-mondaines comme la belle Otero. Aujourd’hui les niçois ont également leur danseuse à entretenir, le stade Allianz Riviera.

Christian Gallo - © Le Ficanas ®

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet