la fonderie et piwi

Le blog de l'amicale AAESFF

Pour ne rien dire, ou presque, Pour ne pas s’envoler dans le commentaire, Pour rester à la confluence du savoir et de l’ignorance : au pied du mur. Montrer : comment c’est , comment ça se passe, comment ça marche. Diviser les discours par des faits, Les idées par des gestes, par des photos Juste les commenter quotidiennement

Logo AMF 1-6-16 logo cavenaghi Logo BMF 5-10-18 Logo JML oct 2018 Logo Elkem 1-6-16

Logo Ampere Alloys



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Il y a 70 ans aujourd'hui

replique-little-boy.jpg La Seconde Guerre mondiale s’est achevée en 1945 par les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki. Le risque de prolifération, c'est-à-dire de développement d’armements nucléaires un peu partout dans le monde, est apparu rapidement comme un danger majeur. images__2_.jpg Dans un discours resté célèbre et baptisé « Atoms for Peace »(1), le président des États-Unis, Dwight D. Eisenhower, proposait en 1953 à l’ensemble des nations un contrat : renoncer à l’armement nucléaire en échange du transfert des technologies permettant l’usage pacifique de l’énergie nucléaire. L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) était créée en 1957 pour promouvoir les applications civiles du nucléaire.

Dans le même temps, le nombre de pays possédant l’arme nucléaire s’accroissait : l’Union Soviétique en 1949, le Royaume-Uni en 1952, la France en 1960 et la Chine en 1964.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet