Ouest France mayennaise.jpg Comité de pilotage pour la future Scop de la Fonderie. | Sophie Delafontaine

Ils sont sept parmi le comité de pilotage et une cinquantaine de salariés à créer une société coopérative de production pour sauver la Fonderie Mayennaise. Ils sont prêts.

La Fonderie Mayennaise, à Mayenne, est dans la tourmente depuis janvier. Placée en redressement judiciaire, la liquidation sera prononcée la semaine prochaine par le tribunal de commerce. Les salariés ont monté une Société coopérative et participative (Scop) dont les grandes lignes ont été déposées au tribunal. Aucune offre de reprise, outre la leur, n’a été faite pour le moment.

Les salariés se disent non seulement prêts, mais « sûrs » d'eux également. Seul bémol : « Nous ne voulons pas attendre 8 semaines après la prononciation de la liquidation pour redémarrer l'activité. Nos clients n'attendront pas. »