Les Echos - pib.jpg L’Insee a annoncé un net rebond de l’activité. La chute du pétrole a dopé la consommation des ménages et la production industrielle. La construction souffre toujours.

La reprise est bien là.Cette nette accélération de l’activité est une bonne surprise : l’institut statistique tablait sur une progression de 0,4 % dans sa note de conjoncture publiée en mars. Consommation des ménages, investissement des entreprises en produits manufacturés... les grands indicateurs sont désormais tous bien orientés, à l’exception notable de la construction, un secteur toujours à l’écart de la reprise.