Par Stephane Frachet - Les Echos du26 mars. ffer.jpg Mutualisation des achats, « sourcing » transféré aux sous-traitants, le ferroviaire tente de s'inspirer de la manière dont la filière aéronautique a structuré ses relations avec les PME. Les sous-traitants du ferroviaire rêvent du modèle aéronautique

La filière du matériel ferroviaire parviendra-t-elle à suivre l'exemple de l'aéronautique et à structurer un réseau de sous-traitants ? La question est sur la table. Depuis des années, les entreprises vivent une relation quasi exclusive avec la SNCF qui assure une sorte de rente de situation à ceux qui parviennent à intégrer ses bons de commande. Mais les effets secondaires sont nombreux : concurrence acharnée entre les fournisseurs, émiettement des compétences, faible impact à l'export.