Concerné : Un cartel d’équipementiers auto - le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia : « Si l’on restait les bras croisés, les cartels sur le marché des pièces détachées automobiles pourraient amoindrir la compétitivité de l’industrie automobile et gonfler artificiellement les prix payés par les acheteurs européens de voitures », a-t-il souligné dans le communiqué, jugeant « incroyable de constater une fois de plus qu’un composant automobile a été cartellisé ». « J’espère que les amendes infligées dissuaderont les entreprises de s’adonner à ces pratiques illégales et aideront à rétablir la concurrence dans ce secteur », a-t-il insisté.