L'investissement tutoie le million d'euros. Et il va procurer des gains estimés à 3,5 millions d'euros par an. "Jusqu'à présent, l'aluminium pour la fabrication de nos carters arrivait prioritairement sous forme liquide, qui couvrait 70 % de nos besoins, et il était maintenu à température dans des fours aux performances limitées", indique Jean-François Lénet, directeur du pôle métallurgique de Mulhouse.

Elles font partie des "usines Sud". Il y a la forge, la fonderie et l'outillage central. A Mulhouse/Sausheim (Haut-Rhin), ce trio constitue le pôle métallurgique de PSA Peugeot Citroën, un outil unique dans le dispositif industriel du constructeur. Ces usines produisent en effet des pièces et des composants assemblés dans de nombreux autres sites du groupe. Le 11 mars, c'est à la fonderie qu'ont convergé les principaux cadres du site alsacien et les élus locaux. Le traditionnel « coupé de ruban » a marqué l'inauguration officielle d'un nouveau four de fusion d'aluminium utilisé pour la production de carters.